Carine Renault-Gérard

Docteur en Chirurgie Dentaire

9, Rue de Brocéliande - 35760 Saint-Grégoire - tél: 02.99.68.84.58

Prendre
rendez-vous
en ligne

Les différents types de traumatismes dentaires

Selon la nature du traumatisme, la dent n’est pas atteinte de la même façon.

La contusion

C’est le traumatisme le moins violent. Il provoque un simple ébranlement de la dent, sans fracture ni atteinte de ses éléments de soutien. Il n’y a ni lésion apparente, ni mobilité de la dent. Celle-ci peut cependant être douloureuse à cause d’une inflammation de la pulpe. Cette inflammation de la pulpe guérit le plus souvent en quelques jours. Il faut cependant surveiller la dent car si le choc a lésé le nerf et les vaisseaux de la dent, cette dernière d’abord douloureuse perd ensuite sa vitalité et vire au gris.

La fêlure

On observe une craquelure au niveau de l’émail, sans perte d’un morceau de dent. Elle s’accompagne parfois d’une légère sensibilité au froid.

La fracture

Elle peut concerner la couronne (partie visible de la dent) ou la racine, voire les deux. Elle entraîne la perte d’un morceau de dent ou la mobilité de celle-ci (fréquente lorsque la racine est fracturée). La fracture peut aussi toucher l’os alvéolaire qui entoure et soutient la dent.
Ce traumatisme peut causer une douleur en cas d’exposition au froid ou au chaud, et/ou pendant la mastication. Plus la fracture est proche de la pulpe, plus la douleur est intense. Lorsque la pulpe elle-même est exposée à l’air, on remarque à l’œil nu un petit point rouge au milieu de la dent.

Le déplacement ou luxation partielle

La dent est déplacée dans sa cavité osseuse (ou "alvéole") mais elle n’en sort pas complètement. Il y a généralement une douleur, surtout au toucher. Le déplacement peut avoir lieu dans plusieurs sens différents :
  • vers l’extérieur de l’alvéole : la dent peut être sortie partiellement de son alvéole. Dans ce cas, elle semble plus longue et est très mobile. C'est une égression.
  • vers l’intérieur de l’alvéole : la dent peut s’être enfoncée dans l’alvéole et paraître plus courte. Parfois, la couronne est totalement enfoncée dans l’os et on ne la voit plus. C'est une intrusion.
  • vers l’avant, l’arrière ou latéralement : la dent n’occupe pas sa place habituelle. Elle paraît en décalage par rapport aux autres.

L'expulsion ou luxation totale

La dent est complètement sortie de sa cavité osseuse. Ce traumatisme provoque une douleur. Il s’accompagne éventuellement d’une déchirure de la gencive ou d’une fracture de l’os alvéolaire.

La lésion des tissus de soutien de la dent

Un traumatisme dentaire peut léser les tissus environnants de la dent. Gencives et muqueuses buccales présentent alors des plaies plus ou moins profondes, ou encore des ecchymoses. Parfois, un traumatisme important peut en plus causer une fracture des mâchoires.